Saint-Astier, aujourd'hui et demain


RAPPORT D’ORIENTATION


SAAD...Une association qui a maintenant une histoire...
Le 16 juin s’est tenu l’A.G. de notre association, Saint-Astier Aujourd’hui et Demain. Depuis sa création en mai 2014 en vue de rassembler l’opposition municipale, SAAD ne s’est pas contentée d’exister sur le papier : les paroles et les actes témoignent de la force de son engagement humaniste et progressiste, grâce à l’action de ses adhérents unis par des valeurs qui leur sont communes au-delà d’appartenances ou de sympathies politiques différentes. Besoin d’un large rassemblement pour dépasser les clivages des partis traditionnels sans renier pour autant les fondements qui caractérisent le socialisme fondé par Jean Jaurès : à savoir que socialisme et liberté sont indissociables parce que le souci de la justice sociale, pour ne pas se fourvoyer,  doit s’inscrire dans la vie démocratique ; à cela s’ajoute de nos jours le souci du développement durable porté notamment par le mouvement écologiste mais pas seulement. Il y a eu, dès l’origine, un accord sur des principes de base : solidarité, esprit républicain, tolérance, souci du bien commun, refus d’une opposition systématique au profit d’une opposition responsable, c’est-à-dire  vigilante et constructive, malgré l’attitude souvent négative et provocatrice de Mme le maire.  Dès le début, s’est manifestée une orientation qui a prévalu jusqu’à maintenant : distinguer le rôle de SAAD de celui d’un parti politique où la radicalité peut exprimer de manière légitime, le mécontentement, ou la colère des citoyens. A chacun son rôle, différent mais complémentaire pour promouvoir les valeurs progressistes.    
MAIS à l’heure où le paysage politique se décompose et se recompose,  la discussion de l’A.G. a naturellement porté sur les principes fondateurs de notre association, pour se demander s’il faut les conserver en l’état ou les modifier ; il faut tenir compte en effet de la place prise par le mouvement EN MARCHE qui va bientôt se structurer en parti politique regroupant des citoyens de gauche comme des citoyens de la  droite humaniste et républicaine.
A la suite de la discussion approfondie qui a eu lieu à cette A.G. du 16 juin sur le rapport d’orientation, le prochain Conseil d’Administration devra, en prévision de la constitution d’une liste progressiste pour les municipales de 2020,  poursuivre la réflexion autour notamment des questions suivantes :          
           
Maintien d’un socle de gauche (valeurs humanistes et progressistes).
Eviter les radicalités.    
Le renouvellement des générations.
……………………………………
 
Pour conclure : Jean JAURES a donné une définition de la responsabilité politique et cette phrase peut nous aider dans notre réflexion ; la voici : prendre en compte les problèmes de société tels qu’ils se posent et se transforment...Autrement dit : aller à l’idéal et comprendre le réel...  
 
Extrait du compte rendu rapport d’activité, renouvellement du Conseil d’administration,… en pièce jointe.      
compte_rendu_ag.pdf Compte rendu AG.pdf  (35.55 Ko)

Dimanche 18 Juin 2017 - Par SAAD | 12 commentaires

Philippe CHASSAING, candidat de La République En Marche
Elu député de la 1ère  circonscription  

Résultat sur la circonscription :
Philippe CHASSAING : 52.53 %
Hélène REYS            : 47.47%
Blancs et Nuls  : 10.89%
Participation : 48.61%

Résultats sur la commune de SAINT-ASTIER :
Philippe CHASSAING  : 50.67% (942 voix)
Hélène REYS             : 49.33% (917 voix)
Blancs et Nuls  : 12% 
Participation : 49.36% (2114 votants)

DIMANCHE 18/06, ÉLISEZ VOTRE DÉPUTÉ(E)
La liberté de penser et de s’exprimer
Dimanche dernier un peu plus de 52 % des inscrits se sont exprimés pour le 1er tour des législatives sur notre  circonscription, c’est peu !!! L’offre politique était pourtant large avec de multiples tendances représentées. Le doute, la défiance, la résignation ou peut-être la colère semblent encore être des paramètres bien présents sur ce scrutin.
Dimanche prochain le choix sera moins large mais important, car il s’agira de désigner le représentant de notre territoire à l’Assemblée Nationale et s’exprimer sur ce choix est essentiel. 
Nous constatons déjà que les idées non républicaines et réductrices ne progressent pas et ont même diminué depuis les présidentielles. C’est une vraie satisfaction mais cette option politique est désormais là et tous les démocrates et progressistes doivent l’intégrer et travailler à une société qui répondent aux besoins de l’ensemble des citoyens. Une société solidaire, équilibrée et moderne !!!
Dimanche donc, nous devrons faire un choix entre le candidat de la République en Marche et la candidate de la France Insoumise. SAAD a en son sein des citoyens, de gauche, proches de ces deux tendances, qui réfléchissent et agissent ensemble au devenir de Saint-Astier et qui proposeront un projet commun. Par respect pour cette diversité, qui nous est chère,  nous ne nous exprimerons pas sur le choix à faire. Nous appelons les citoyens à aller voter, à utiliser ce droit d’expression indispensable à une démocratie vivante !!!
   
Comme pour le premier tour les bureaux de vote seront ouverts de 8H à 18H.

Dimanche 11 Juin 2017 - Par SAAD | 1 commentaire

Résultats - Commune de SAINT ASTIER


Inscrits : 4284
Votants:2300
Blancs et Nuls :3%
Exprimés: 54 %
Abstention: 46%
CHASSAING Philippe : 33.08%
REYS Hélene : 19.24%
HALLIDAY Marie : 17.26%
MOSSION Laurent : 11.78%
MOYRAND Michel : 8.99%
LE VACON Vianney : 4.36%
LAVALOU Yann : 2.83%
ROETHLISBERGER Corinne : 1.08%
SANTALO Daniel :0.81%
THIAM Gallo : 0.58%
Sur la circonscription seront au deuxième tour :
-CHASSAING Philippe : 34.59%
-REYS Hélène : 17.89%

Dimanche 4 Juin 2017 - Par SAAD | 0 commentaire

Une fois de plus l’obscurantisme a frappé


Attentat de LONDRES

Le moment choisi pour cette deuxième conférence-débat n’a pas été fixé au hasard ; les prochaines élections législatives expliquent le souci d’organiser un débat qui prend une importance particulière après les élections présidentielles. L’intervenant choisi pour parler du député au quotidien ne relevait pas non plus du hasard ! Pascal DEGUILHEM, député de notre circonscription, élu à deux reprises en 2007 et 2012, avait annoncé dès 2007 qu’il se limiterait à exercer deux mandats si les électeurs lui faisaient confiance et cela pour des raisons de principe de manière à faciliter le renouvellement de la représentation nationale. N’étant plus candidat aux législatives, il a pu faire part de ses réflexions sur dix ans de députation et répondre à la curiosité du public, très intéressé par son intervention.


LE DÉPUTE AU QUOTIDIEN : CONFÉRENCE DU 22 MAI 2017
RETOUR SUR LA CONFERENCE DEBAT
Devant une quarantaine de personnes, Pascal DEGUILHEM, est intervenu  en 2 temps :
Dans un premier temps, il a rappelé les 3 fonctions essentielles que doivent assurer les députés :
  • Préparer les textes de loi en œuvrant au sein des commissions
  • Voter les lois
  • Contrôler l’action du gouvernement
Le travail en commission représentant la charge la plus importante.
Il a tout d’abord tenu à souligner un aspect souvent oublié : bien qu’élu d’une circonscription, être député est avant tout un mandat national qui lui fait obligation de servir la République … En tant que député de la République, il a plusieurs fonctions dont la plus connue est d’ordre législatif. Le vote du budget de la nation, y compris celui de la sécurité sociale, constitue l’acte politique majeur. Le vote des lois lui donne un pouvoir législatif par rapport au pouvoir exécutif exercé par le gouvernement dont il doit contrôler l’action. L’initiative de proposer des lois, d’abord étudiées en commission, relève soit du gouvernement soit de l’assemblée nationale.
Pascal DEGUILHEM insiste sur le rôle des attachés parlementaires pour aider les députés : trois assistants en ce qui le concerne, deux en province et un à Paris. La complexité et la variété des questions soumises à l’approbation des députés exigent une assistance et un travail dans des commissions thématiques ; les élus ne peuvent pas être spécialistes de tout.
Dans un deuxième temps, l’échange avec la salle a été riche, ont entre autre été abordés les points suivants :
  • Les débats au sein des groupes parlementaires et le soutien au gouvernement lorsqu’on est député de la majorité présidentielle.
  • La motion de censure
  • Les indemnités
  • La profusion des lois et la durée des débats parlementaires
  • L’image du parlementaire et l’antiparlementarisme qui ne peut être assimilé qu’à du populisme
Parmi les questions posées, l’une a justement porté sur le mode de fonctionnement du groupe parlementaire. Lorsqu’il appartient à un groupe parlementaire, dans son cas, celui du Parti Socialiste, le député se doit de respecter la discipline de groupe, imposée par le vote majoritaire. C’est la raison qui a conduit Pascal DEGUILHEM à ne pas partager la position des frondeurs du P.S prêts à voter une motion de censure. Respect de la discipline du groupe et respect du gouvernement pour éviter des dérives préjudiciables au bon fonctionnement des institutions.       
D’autres questions ont porté sur la rémunération du député, sur l’évolution de son rôle, sur les raisons qui engendrent une abstention importante chez les électeurs qui ne se reconnaissent pas dans les choix proposés, sur la nécessité du contrôle citoyen pour éviter les dérives de la délégation de pouvoir… Impossible de résumer ici le débat suscité par l’intervention de Pascal DEGUILHEM ; malgré sa durée, il a bien fallu y mettre fin quoiqu’à regret tant le sujet est important pour la démocratie vécue au quotidien et pas seulement au moment de voter.   
 
En 10 ans (5ans dans l’opposition et 5 ans dans la majorité), Pascal DEGUILHEM a traité plus de 4 000 dossiers individuels, tout en travaillant sur plusieurs textes de loi et en particulier sur le thème des activités physiques et du sport en étant notamment  rapporteur du projet de loi Le sport sur ordonnance, loi en vigueur depuis peu, Les médecins peuvent prescrire, depuis 1er mars 2017, une activité physique.
Toujours en lien avec cette thématique, Pascal a été co-auteur du rapport « Promouvoir  l’activité physique et sportive  pour tous et tout au long de la vie »         
VOIR PIECE JOINTE (DESSOUS)
 
Un débat sans langue de bois, sans tabou, riche et passionnant, qui nous a rappelé que le parlement joue un rôle essentiel pour le maintien d’une démocratie vivante.
Mobilisons-nous et mobilisons nos proches pour les élections législatives des 11 et 18 juin.

Le dimanche 21 mai une après-midi de détente et de jeu en famille.
Le lundi 22 un débat autour du rôle du député en présence de Pascal Deguilhem.


DIMANCHE 21 MAI ET LUNDI 22 MAI SAAD PROPOSE :

Devant l’enjeu des présidentielles, nous avons différé le compte rendu du dernier conseil communautaire, que vous trouverez ci-dessous.
Merci de votre compréhension
En pièce jointe après l’article l’ordre du jour du prochain conseil municipal


CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 20 AVRIL 2017 ET CONSEIL MUNICIPAL
Important conseil que celui du vote du budget :
Mme le Maire de Saint Astier a donc présenté sans grand enthousiasme le compte administratif, une épargne brute toujours aussi faible qui représente moins de 2% des recettes de fonctionnement. Pour rappel le seuil acceptable se situe à 7%. Si monsieur Roussel indique que malgré une situation financière détestable, il est solidaire de la gestion engagée par la communauté de commune, il n’en est pas de même du coté de Marty. Bien que vice-présidente en charge du budget, la maire de Saint–Astier ne votera pas son propre compte administratif ce qui a surpris une majorité des conseillers communautaires. En coulisse des questions se posent, pourquoi ne démissionne t- elle pas puisque en désaccord permanent avec la CCIVS voire avec elle-même ?


Point n° 4 sur le vote des taxes locales.
Comme nous l’avions déjà évoqué (voir article blog du 8 mars) l’emprunt ne suffira pas, La faiblesse de l’épargne brute impose de retrouver des marges financières pour investir.
Il est donc proposé une augmentation de 3 points de la fiscalité locale concernant les 3 taxes que sont la taxe d’habitation, la taxe sur le foncier bâti et celle sur le foncier non bâti.
Nous nous sommes abstenus sur ce vote car s’il est nécessaire qu’un effort  soit fourni dans ce sens, nous le trouvons trop brutal et essentiellement supporté par les administrés.
Quand on reprend les taux appliqués en 2016 par la communauté de communes, l’augmentation pour la part communautaire sera de :
 
                                    Taux 2016      Taux 2017(+3pts)      Hausse de la part communautaire
Taxe d’habitation             3.97%                   6.97%                                + 75.56%
Foncier bati                    5 .73%                   8.73%                               + 52.35%
Foncier non bati             19.02%                22. 02%                                + 15.77%
 
 
De plus, comme nous le démontrons régulièrement, il sera nécessaire de remettre à plat l’examen des charges transférées, la maire de Saint-Astier ne pourra s’opposer à y inclure les charges de structure qu’elle a allégrement alimentée, également l’abandon de la dotation de solidarité versée par la CCIVS aux communes.
Marty peut se targuer d’avoir un budget communal avec un excédent de 1,7 m€ mais à quel prix !!!  Nous allons bientôt nous en rendre compte à la réception de nos avis d’imposition.
Nous nous sommes également  abstenus sur le vote du budget primitif puisqu’il prend en compte dans ces recettes l’augmentation de la fiscalité.  
odj_cm_18_05.pdf ODJ CM 18-05.pdf  (17.26 Ko)

ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES : 2ème TOUR
                 DORDOGNE     CANTON    ST-ASTIER
Votants         79.1%            80.55%        76.13%
Blancs            9.7%              8.21%            7.4%
Exprimés        85.0%            67.24%          64.5%
MACRON     64.3%            59.36%       60.27%
LE PEN        35.7%            40.64%       39.72 %
 
L’essentiel est assuré, mais les résultats doivent nous  interpeller  tous, car ce sont 25,6 % des Astériens en âge de voter qui ont apporté leurs suffrages à Marine LE PEN.
Comme dans de nombreux territoires ruraux, ce résultat traduit d’importantes difficultés sociales qu’il convient de prendre en compte au plus vite. Il serait trop simple de tenir l’état comme unique responsable, l’action des Départements dont la principale compétence est le social (RSA , APA ,…..) est essentielle, mais ne trouve sa pleine efficacité que si les communes et communautés de communes accompagnent au plus près toutes les personnes en difficulté .
Lorsque l’on voit les résultats du canton et de la commune, par rapport aux résultats départementaux et nationaux on est en droit de se demander si la  politique sociale appliquée depuis 2014 sur notre commune est à la hauteur des besoins  des Astériens ?

Jeudi 4 Mai 2017 - Par SAAD | 10 commentaires

Chacun connaît le penchant de Mme Marty, maire de Saint-Astier, pour la communication à tout-va... D’où notre étonnement de la voir silencieuse alors que des personnalités de droite comme de gauche se manifestent pour faire barrage au F.N et à Marine Le Pen, au nom des valeurs républicaines. Notre étonnement s’explique d’autant mieux qu’au début de son mandat, Mme Marty a dû ferrailler contre des élus du F.N qui faisaient partie de sa majorité !
Faut-il rappeler quelques évidences ? Oui... La situation est assez grave pour invoquer un devoir de mémoire : le mondialisme dénoncé par le F.N, l’Europe devenu bouc émissaire, n’existaient pas au siècle dernier. Pourtant, sans mondialisme,  il y a eu deux guerres mondiales qui ont failli faire sombrer notre civilisation. Pourquoi ? Parce que le nationalisme, c’est la haine du patriotisme des autres  (De Gaulle) et que le F.N c’est le retour du nationalisme, ripoliné avec des mesures sociales qui ajoutent des couleurs socialistes au nationalisme... Devoir de mémoire : le national-socialisme, c’est précisément une doctrine démagogique qui a conduit à l’affrontement en Europe et dans le monde.  Mme Le Pen  rêve de revenir aux frontières nationales en dressant une nouvelle ligne Maginot face à nos voisins et notamment face à l’Allemagne ! DANGER ! La ligne Maginot a coûté très cher et n’a servi à rien !
Est-ce vraiment raisonnable de croire qu’on peut faire avancer la France en la mettant en marche arrière ? Est-ce raisonnable de garder le silence en refusant de condamner une politique du repli par peur de l’Europe et du monde ? Est-ce raisonnable de ne pas condamner un nationalisme porteur de conflits ?   Le vrai patriotisme consiste à croire que la France a des atouts pour lui permettre de tenir toute sa place en Europe et dans le monde.
 
En attentant que MARTY et L’UDA sortent de leur silence, mobilisons-nous pour faire barrage à l’extrême droite.
Pas d’états d’âme, le 7 mai votons MACRON, l’abstention, le vote blanc ou nul ne feraient que renforcer le FN

1 2 3 4 5 » ... 17
Partager ce site

Facebook

S'abonner à la newsletter


Facebook
Newsletter