Saint-Astier, aujourd'hui et demain


Vendredi 23 Janvier 2015 - Par S.A.A.D. | 14 commentaires

Suite aux vœux de notre nouveau Maire
Indignés…
En effet, suite à la rétrospective 2014, nous sommes indignés d’entendre nombre d’actions que la nouvelle municipalité s’est appropriées alors que celles-ci étaient déjà existantes ou n’émanaient pas de leur volonté ou de leur organisation : le Forum des assos, la Police Municipale, l’aménagement de la rue Alexis Maréchal, la construction de la salle de musculation, les logements sociaux ou encore la manifestation « Terre en Fête »… 
D’autre part, nous sommes très étonnés de ne pas entendre citer leurs propres actions ou décisions : création d’un Comité des Fêtes, mise en place de représentants des lieux dits pour tenir leur rôle d’élus… Cela traduirait-il un échec, un manque de courage ou quoi ?!...
 
Inquiets…
A l’issu de ce discours, nous sommes également très inquiets de quelques annonces démagogiques :
 - « Courage des agents territoriaux face aux violentes critiques à leur encontre »
Là, Mme le maire sait de quoi elle parle ! Lors des mandats précédents, les critiques les plus violentes venaient systématiquement de Mme Marty et de son équipe. Combien de fois, nous avons dû valoriser leur travail et leur motivation face à ces élus !…
- « Maintien du soutien aux associations et remerciements aux bénévoles qui les animent ».
Les responsables des assos apprécieront certainement cette déclaration !...  Ceux qui se sont vu refuser catégoriquement une aide pour leur asso en difficulté… Ceux qui ont été dans l’obligation de délocaliser leur manifestation pour cause d’occupation intempestive des locaux appropriés… Ceux qui ont été viré de manière autoritaire sans débat politique : la Valentin Huot, le CRAC …
 
Désabusés…
Par les leitmotivs de toujours « fleurissement et propreté »… Là, nous pouvons reconnaître qu’ils sont fidèles à leurs idées !...  En effet, nous retrouvons ces objectifs aussi bien dans le bilan 2014 que dans les projets 2015 !...
Par l’absence de plusieurs élus de cette équipe qui sont présents seulement par leur nom sur une liste ou par procuration !
Par la seule réelle action mise en place par la nouvelle Maire de notre commune : sa stratégie de communication : communiquer à tout va, entretenir la polémique dans les médias, se délecter de bonnes paroles et de superlatifs en tout genre...
 
Information…
Nous terminerons en vous informant que la même personne qui cite Nelson Mandela à la fin de son discours est la même personne qui refuse de lui rendre hommage en donnant son nom à une de nos rues !!!
 
A bon entendeur !

Mardi 13 Janvier 2015 - Par S.A.A.D. | 3 commentaires

CHARLIE : N'OUBLIONS SURTOUT PAS !
Le rassemblement de ce dimanche 11 janvier à PERIGUEUX, comme dans les autres villes du pays était à la hauteur de l'émotion soulevée par les attentats de ces derniers jours. Plus de 33 000 personnes en Dordogne !
Admirable, ces millions de citoyens qui se sont mobilisés en France dans un élan de solidarité en hommage aux victimes du terrorisme. En effet c'est bien unitairement que les foules se sont mobilisées contre le fanatisme, l'intolérance. Pour la paix, la liberté....
Ce rassemblement était exemplaire car transgénérationnel, tous étaient là avec ou sans pancarte ou crayon pour dire que la France  était plus que jamais attachée à ses valeurs républicaines de liberté de fraternité et de tolérance. Pour que notre liberté de conscience puisse continuer à s’exprimer au sein d’une  république respectée.
En participant à cette marche, nous avons mesuré à quel point les français étaient capables de se mobiliser pour dire NON  et ainsi faire naître un nouvel espoir.
De tels moments sont historiques pour le pays et pour chacun d'entre nous, et plus que jamais nous sommes CHARLIE !
 

…devant l'arbre de la Liberté (près de la Poste) 
 
La LDH, la Licra, le Mrap et SOS Racisme appellent tous les citoyens à sortir de chez eux partout en France, en hommage aux victimes de la tuerie de Charlie Hebdo.
COMMUNIQUE : « Parce que nous n’acceptons pas le fanatisme et la violence, parce que nous sommes attachés à la démocratie et l’Etat de droit, parce que la liberté de la presse est un des biens les plus précieux que nous avons acquis, nous voulons vivre ensemble, sans racisme et sans discrimination, en paix et en harmonie quelles que soient nos origines, nous appelons les femmes et les hommes vivant en France, les organisations syndicales et politiques, les associations et tous ceux et toutes celles qui sont attachés à cet idéal de se joindre à nous, sans mot d’ordre ni slogan, sans banderole ni bannière.
Juste pour être ensemble. »
 

Mercredi 7 Janvier 2015 - Par S.A.A.D. | 9 commentaires

Charlie Hebdo

Samedi 3 Janvier 2015 - Par S.A.A.D. | 4 commentaires

Bonne année !!!
S.A.A.D. souhaite à toutes et à tous une belle année 2015 !
« Le meilleur aboutissement de l’éducation est la tolérance »
Hellen Keller

Mercredi 31 Décembre 2014 - Par S.A.A.D. | -1 commentaire

Et CRAC !!!
Mardi 30 décembre à 11h00, ce sont près de cinquante personnes qui ont déménagé les derniers cartons en organisant une chaîne humaine de la fabrique au théâtre de la Poivrière.
La municipalité n'ayant pas proposé de locaux adaptés au CRAC, ce dernier a été spontanément et gracieusement accueilli par la famille ROLLIN, propriétaire du Théâtre de la poivrière. 
L'association qui a tant contribué depuis 28 ans à l'animation culturelle de notre territoire, va ainsi pouvoir poursuivre son activité et notamment l'organisation du Festival la VALLÉE, si bien sur la nouvelle municipalité tient ses engagements en matière de soutiens financier et logistique. A ce propos d'ailleurs nous ne manquerons pas de rappeler à Mme le MAIRE ses engagements vis à vis du Festival.
A l'approche de la nouvelle année, souhaitons au CRAC de se relever de ce mauvais coup porté par une nouvelle municipalité qui n'a été guidé  que par des considérations politiques et règlements de compte sans aucune évaluation des conséquences budgétaire et culturelle.
 
A l'attention de cette nouvelle municipalité qui manifestement a l'ambition de "contrôler"  l'offre culturelle Astérienne et en hommage à un grand homme de culture qui vient de nous quitter:
« La culture peut être aussi un divertissement, pourvu qu'il ne vise pas trop bas ! » Jacques CHANCEL 
 

Lundi 22 Décembre 2014 - Par S.A.A.D. | 2 commentaires

Culture suite…et pas fin !
Finalement ce que nous vivons en ce moment vis-à-vis de l'action culturelle à Saint-Astier n'est pas très original. Malheureusement !
C'était tellement prévisible. Une équipe, de droite, gagne les élections et on s'en prend à qui en premier ? A la culture et surtout à celles et ceux qui l'animent. C'est un scénario vu et revu qui consiste à démanteler ce qui pourrait être un vivier de gens de gauche. Des opposants en puissance…c'est presque risible !
Depuis plus de 30 ans, Saint-Astier s'est construit une solide réputation de place forte de la culture en Dordogne. Rares sont les cités qui abritent de tels outils culturels (et économiques) avec de très riches programmations.  Et ce n'est pas une mince performance, car n'oublions pas que Saint-Astier n'est pas une cité de 40 000 habitants mais un gros village de moins de 6 000 habitants !
Si les équipes municipales précédentes n'avaient pas fait confiance aux bénévoles et professionnels œuvrant pour ce qui est aussi un vecteur d'attractivité essentiel de notre territoire, la Fabrique et tout ce qui gravite  autour ou dans sa globalité n'existerait pas.
Pour le moment, c'est le temps du doute. Ou plus exactement, le temps du vide. Car, si dans le programme électoral de Madame le maire, la place de la culture était réduite à pratiquement rien, aujourd'hui le projet culturel est toujours illisible…euh non…inexistant !
Nous resterons très vigilants et en temps voulus proposants…
 
La réaction des élus de l’opposition dans notre rubrique L’OPPOSITION MUNICIPALE : Abus de pouvoir !!!
 

Samedi 20 Décembre 2014 - Par S.A.A.D. | 0 commentaire

Un peu de joie !
L’association S.A.A.D. souhaite
à toutes les Astèriennes et à tous les Astèriens
de très belles fêtes de fin d’année.

Mercredi 17 Décembre 2014 - Par S.A.A.D. | 1 commentaire

La Communauté de communes ISLE, VERN, SALEMBRE EN PERIGORD (CCIVS)  est constituée de 17 communes pour 19 526 habitants
 
BEAURONNE, CHANTERAC, DOUZILLAC, GRIGNOLS, JAURE, LEGUILLAC-DE-L'AUCHE, MANZAC-SUR-VERN, MONTREM, NEUVIC-SUR-L’ISLE, SAINT-AQUILIN, SAINT-ASTIER, SAINT-GERMAIN-DU-SALEMBRE, SAINT-JEAN-D'ATAUX, SAINT-LEON-SUR-L'ISLE, SAINT-SEVERIN-D'ESTISSAC, SOURZAC, VALLEREUIL.
 
En pièce-jointe, l’ordre du jour de la prochaine réunion.
 

Dimanche 14 Décembre 2014 - Par Les élus de l'opposition | 1 commentaire

Conseil Municipal du 13/12/2014
AFFLIGEANT et IRRESPONSABLE !!!

Ce conseil promettait d’être mouvementé dans la mesure où devait être abordée la dénonciation de la convention avec  le  CRAC, association qui gère le centre culturel et le cinéma depuis 28 ans.
Or, Mme le Maire a refusé catégoriquement de rajouter ce point à l’ordre du jour, comme nous l'avions demandé  par mail, le jeudi 11/12 en  rappelant que :
Les décisions prises par le maire en vertu de l'article L.2122-22 sont soumises aux mêmes règles que celles qui sont applicables aux délibérations des conseils municipaux  portant sur les mêmes objets.

Le maire doit rendre compte des décisions prises dans le cadre de ses délégations à chacune des réunions obligatoires du conseil municipal.
L’association CRAC, avait mobilisé  pas moins de 250 personnes sensibles au sort qui allait lui être réservé.
L’absence de nombreux conseillers de la majorité, certains surement gênés par les manœuvres peu glorieuses de Mme le Maire et de sa garde rapprochée, à l’égard du CRAC, a permis d’accueillir dans la salle du conseil, un plus grand nombre de personnes qu’à l’habitude,150 personnes restant devant la mairie faute de place.
Dés le début nous interpellons Mme le maire, pour savoir si elle a ajouté à l'ordre du jour, la dénonciation de la convention du CRAC suite à notre demande. Quelle ne fut pas notre surprise, de nous entendre dire que ce point avait déjà été abordé préalablement et qu’il était bien tard  pour que nous nous en préoccupions, notre requête n’étant donc pas retenue.

Non contente d’abuser de son pouvoir en prenant la décision de ne pas renouveler la convention avec le CRAC, décision stratégique importante qui nécessitait d’être débattue en conseil municipal, voilà maintenant qu’elle ment  en affirmant que nous étions tous informés, jamais nous n’avons eu la moindre  information officielle sur ce sujet et jamais il n’en a été débattu lors des conseils municipaux précédents, les procès verbaux peuvent d’ailleurs en témoigner (voir ceux-ci sur le site de la ville). Lorsque le 19 juin la convention fut dénoncée, les responsables du CRAC, nous avaient informés et nous étions convenus avec eux que cela n’impliquait pas forcément le non renouvellement. Aussi pour ne pas gêner les discussions entre la nouvelle majorité et l’association, nous attendions une éventuelle information officielle de non renouvellement pour intervenir. Et nous le redisons, nous n’avons toujours pas d’annonce officielle, notre maire manque de courage, elle agit « en douce », cache son jeu pour ne pas avoir à se justifier et ainsi éviter les conflits, et pourtant cette brillante personne s’est faite élire en mettant en avant une charte de l’élu où elle prônait transparence et  respect.

Face à cette situation inattendue nous avons demandé une suspension de séance, afin de voir quelle attitude adopter.
Nous avons finalement décidé de revenir en séance plénière pour lire le communiqué (voir dans notre rubrique l’opposition municipale) que nous avions prévu de présenter avant l’hypothétique vote sur cette dénonciation de la convention et ensuite nous avons quitté le conseil municipal.
Le communiqué que nous avons lu, comme vous pourrez le constater n’était absolument pas polémique et était prioritairement destiné aux élus de la majorité qui, comme nous, ne disposaient pas d’informations sur les intentions de Mme le maire et de son équipe rapprochée.
Ensuite, nous avons quitté le conseil, car il ne nous était pas possible de cautionner ces pratiques  où quelques élus  s’affranchissent des règles élémentaires de la démocratie. Comme nous l’avons dit et nous le réaffirmons ici, cela n’est pas digne d’élus de la République.
Notre décision de quitter le conseil a de plus été motivée par notre volonté d’être solidaires avec les bénévoles et salariés du CRAC ainsi que de tous les sympathisants auxquels nous nous associons. C’est en effet devant 150 sympathisants du CRAC,  que nous  avons lu, sur le perron de la mairie, le communiqué présenté en conseil après que Jacques MONMARSON ait réaffirmé que la culture, l’éducation, le sport et le soutien aux associations avaient toujours été ses priorités en tant que maire et qu’il continuait en ce sens en tant que conseiller général.
Face à tant de désinvolture dans le traitement de ce dossier, nous étudions la possibilité de saisir le tribunal administratif.

Ces choix partisans et hasardeux viennent ici confirmer, s’il en était encore besoin, que la mairesse et sa garde rapprochée ne sont pas à la hauteur des enjeux municipaux et communautaires.

1 ... « 13 14 15 16 17
Partager ce site

Facebook

S'abonner à la newsletter


Facebook
Newsletter