Saint-Astier, aujourd'hui et demain


La 5eme rencontre avec comme invité le député Philippe CHASSAING (1ère  partie)
Conformément à l’esprit des rencontres citoyennes,  rappelé par le président de SAAD lors de la présentation de notre invité, la 5e rencontre de ce type s’est tenue le 15 juin  à la salle des fêtes de Saint-Astier. L’objectif a été atteint dans la mesure où un échange a pu avoir lieu en toute liberté, notamment sur les répercussions locales des décisions nationales. La trentaine de personnes présentes a permis d’aborder de nombreux sujets, y compris les sujets de mécontentement, comme celui de la taxe d’habitation....   Dans un langage soucieux de pédagogie, sans prétention ni dogmatisme, Ph. Chassaing a commencé par exprimer sa volonté de garder le contact avec ses concitoyens ; par la suite, il reviendra à plusieurs reprises sur l’idée que le député n’est pas hors sol...lorsqu’il sait conserver un lien étroit avec la population.
 
La première question a porté sur la réforme territoriale : sachant que les communes sont le premier échelon  de la démocratie, comment préserver notamment les petites communes dont le dynamisme est stimulé par une réalité de proximité ? Sur les 520 communes existantes, combien subsisteront dans le cadre de l’intercommunalité ?
Réponse : L’esprit qui prévaut dans le nouveau gouvernement et chez E. Macron au sujet de la réforme territoriale, c’est que les décisions ne doivent pas venir du sommet : il appartiendra aux citoyens des territoires de trouver eux-mêmes des solutions adaptées au terrain. Par exemple, trouver un projet commun permettant à certaines petites communes de fusionner... La question de la fusion et de la mutualisation des dépenses, n’est pas seulement économique ; la fusion favorise la mise en œuvre de solidarités nouvelles à une autre échelle.   
 
Questions : Justement...Est-ce qu’il ne revient pas au peuple de décider ? Est-ce que la société civile n’est pas à même de faire des propositions ?  La délégation de pouvoir conférée au moment des élections doit- elle être absolue ?
Réponse : Difficile de changer les grandes orientations en cours de mandat ; les grands projets demandent du temps pour être mis en œuvre, d’autant plus qu’ils provoquent des résistances au changement. Il faut certes accepter de faire des concessions pour créer les conditions de la réussite du changement : il faut donc rechercher un équilibre subtil entre les responsabilités qui reviennent aux élus par des décisions législatives et la concertation indispensable aux projets d’envergure. Le maintien des effectifs enseignants, le dédoublement de certaines classes, répondent au souci de consolider le tissu rural...Cela dit, il faut se demander ce que signifie aujourd’hui le progressisme rural et faire preuve d’imagination pour innover.   
(La suite de l’échange sera publiée prochainement...)
 

CACOPHONIE AUTOUR DE LA FETE DE LA MUSIQUE A ST-ASTIER !!!

Souvenons-nous fin 2017, le comité des fêtes démissionnait en bloc face au refus de notre mairesse et de son adjoint à la culture d’associer à l’organisation de la fête de la musique 2018, l’association FET’ASTIER. (Voir notre article mis en ligne le 22/12/2017).

Avec un nouveau bureau du comité des fêtes, resserré autour d’élus dévoués à la cause de Mme MARTY, on aurait pu s’attendre à l’organisation d’une fête de la musique sans fausse note !!!

Eh bien pas du tout, cette dernière, qui officiellement est le 21 juin, était prévue à SAINT-ASTIER le 23 juin et a été repoussé le 30 juin faute de consensus entre les différents partenaires.

Incapable de fédérer, organiser et communiquer, la municipalité se retrouve dans l’impasse et se voit dans l’obligation d’inventer une nouvelle animation : « Les mômes de la fabrique fêtent l’été » le 23 Juin !

Cette gestion hasardeuse de ce RDV annuel, aura au moins un intérêt pour les Astériens, puisque nous pourrons nous retrouver à 3 reprises pour cette fête de la musique 2018 :

Le jeudi 21 JUIN, dans certains bars de la ville

Le samedi 23 JUIN, derrière la Fabrique

Organisée avec le CRD, l’école de danse et les ateliers de Camille (extrait de l’expresso)

Le samedi 30 JUIN, dans le centre-ville.

Pour cette dernière date, il est seulement précisé sur l’expresso, infos : service culturel.

Le comité des fêtes et l’association virus qui organisent cette animation sont assimilés au service culturel. Troublant !!!

 

Qui gère le comité des fêtes ?

Une fois de plus la transparence n’est pas au RDV. Sur le site du comité des fêtes, c’est toujours l’ancien bureau qui figure, Mme MARTY ne semble pas pressée d’officialiser la mainmise de la municipalité sur le comité des fêtes !


Mardi 12 Juin 2018 - Par SAAD | 4 commentaires

VENDREDI 15 JUIN A 18H30

Dimanche 10 Juin 2018 - Par SAAD | 0 commentaire

MME MARTY FAIT ENFIN MARCHE ARRIÈRE .


Lors de la réunion de quartier organisée hier, notre mairesse a annoncé que :
-Le sens de circulation de la rue Alexis MARECHAL allait être rétabli à l’initial
-La rue Emile ZOLA allait à nouveau être ouverte à la circulation dans les 2 sens.
-La rue Victor HUGO resterait en sens unique mais dans le sens sortant
 -………………………………………
La mobilisation des riverains, des commerçants et plus largement de nombreux Astériens n’aura pas été vaine, dommage qu’il ait fallu autant de temps à Mme MARTY pour accepter les évidences et cesser son expérimentation de nouveau plan de circulation au plus vite.
Une fois de plus notre mairesse a pêché par manque de concertation et entêtement !!!

La contre-proposition de plan de circulation faite par le collectif des riverains impactés par le nouveau plan de circulation de Mme MARTY, largement plébiscité, 227 votants ont répondu au sondage en ligne.
Ce sondage suffira-t-il pour que notre mairesse arrête de nier les évidences et mette fin à son expérimentation ???
 
NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION : SONDAGE SANS APPEL !

Dimanche 27 Mai 2018 - Par SAAD | 0 commentaire

Le prochain conseil municipal aura lieu Lundi 28 Mai à 19 H
Voir ordre du jour en PJ
20180528_odj.pdf 20180528_ODJ.pdf  (16.21 Ko)

TOUT COMMENCER ET NE RIEN FINIR ! EST-CE BIEN RESPONSABLE ?
Avec le démarrage des travaux de la place du Général de Gaulle, le stationnement à proximité du centre-ville devient plus que compliqué.
Après le nouveau plan de circulation qui pénalise l’activité commerciale du secteur de la place du 14 juillet, c’est maintenant l’autre secteur commerçant de notre ville qui va être touché.
Les commerçants s’inquiètent à juste titre, car on sait que durant d’importants travaux, les consommateurs se détournent temporairement et parfois définitivement vers d’autres lieux de chalandise.
Ce n’est pas le bien fondé des travaux de la place du Général de Gaulle que nous remettons en cause, car ceux-ci étaient devenus urgents tant le revêtement était dégradé, mais la programmation de l’ensemble des travaux de ce secteur.
 
Pourquoi ne pas avoir d’abord terminé les travaux des parkings rue amiral Courbet ? 
          Parking de la mission locale (emplacement de l’ancienne salle de musculation).
          Parking qui longe le nouveau square.
Seul l’enrobé reste à poser !
 
La mise en service de ces 2 parkings, avant le démarrage des travaux de la place du Général de Gaulle, aurait permis de compenser en partie les stationnements perdus !
A quoi pensent les élus de la majorité en charge des travaux ? Manifestement pas à l’activité commerciale de notre ville !
Un fait d’armes de plus à mettre au crédit de notre Mairesse.
 

Mardi 15 Mai 2018 - Par SAAD | 3 commentaires

Le festival de la Vallée ? Vous savez ce festival où SAINT-ASTIER était un acteur majeur il y a encore quelques années ?  Il va bientôt redémarrer pour une 25ème édition.
Les organisateurs que sont le CRAC et la ligue de l’enseignement de Dordogne ont tenu bon face au désengagement financier décidé par les élus de l'actuelle majorité municipale.
Les bénévoles du CRAC dont plusieurs sont de SAINT- ASTIER sont à saluer, car ils ont essayé ces dernières années de maintenir des animations dans notre ville lors de ce festival... Ils ont du mérite de le faire étant donné le désintérêt évident de Mme MARTY et de son équipe rapprochée.
Que dire d'autre? Si ce n’est de faire la promotion d'un festival reconnu bien au-delà de notre territoire, en formulant le vœu qu'il soit, une fois de plus, synonyme d’ouverture culturelle et de lien social. Souhaitons qu'il refasse un jour étape dans notre ville.
Une certitude : ça n’est pas avec MARTY que ce souhait se réalisera !
 
En attendant n’hésitons pas à « pousser la porte » de la 25ème édition du festival de la Vallée.
 
 
LA VALLEE S’EMPORTE BIENTOT !

Mercredi 2 Mai 2018 - Par SAAD | 3 commentaires

DIMANCHE 06 MAI

1 2 3 4 5 » ... 19
Partager ce site

Facebook

S'abonner à la newsletter


Facebook
Newsletter