Saint-Astier, aujourd'hui et demain


L’ANONYMAT AU SERVICE DE LA DEMOCRATIE …OU PAS ???
Davantage de modération pour les commentaires de ce blog
Lors de notre dernière réunion de conseil d’administration, nous nous sommes penchés sur  l’intérêt de publier certains commentaires « déplacés » sur ce blog.
Depuis plus de 3 ans que ce blog fonctionne nous avons publié 229 articles et mis en lignes  1825 commentaires ; tous les commentaires, à l’exception de quelques-uns porteurs de propos injurieux.
 
Ce Blog est un lieu de débat, d’échanges et de propositions.  Nous le voulons interactif et ouvert à toutes et à tous. 
Il se veut aussi informatif ! Nous tentons d’être au plus proche de l’actualité locale en y indiquant nos positions.
 
Toutefois, tout n’est pas possible et nous ne laissons pas passer des attaques à la personne, des insultes ou autres expressions contraires à l’éthique, indispensable en ces lieux. 
Par rapport à cet engagement que nous avions pris au moment de la création du blog, nous serons dorénavant plus rigoureux et nous ne publierons plus les commentaires qui ne respecteront pas cette éthique. Ainsi que les propos populistes, n’apportant rien au débat que nous souhaitons instaurer.
 
D’autre part, nous appelons de nos vœux une utilisation moins fréquente des pseudonymes, car nous considérons que l’expression sous couvert d’anonymat qui peut se justifier parfois pour notamment éviter des représailles, devient trop souvent la norme pour communiquer.
Nous voulons une société responsable ou il est important que le débat s’instaure de façon sereine avec des auteurs qui assument leurs propos
L’expression à visage découvert permet un débat public plus clair et plus riche. L’anonymat très peu pour nous !!!
En attendant de vous lire sur ce blog, merci de votre compréhension.
 
Le Conseil d’administration de SAAD.

Lors de la dernière conférence débat organisée par SAAD, Marc MELOTTI, président de l’union départementale des CCAS et CIAS de Dordogne,  a  rappelé que SAINT-ASTIER a fait partie des premières communes à se doter d’un centre communal d’action sociale. Sensibles aux inégalités et à la détresse sociale les élus de SAINT-ASTIER de l’époque  emmenés par Jacques MONMARSON et Jean CAMPO ont pris leurs responsabilités pour venir en aide aux Astériens les plus démunis.
Véritables outils de cohésion sociale les CCAS et les CIAS  interviennent  dans le cadre des missions définies par la loi, mais aussi auprès des personnes les plus fragiles, selon les priorités définis par les élus, notamment pour les aides dites « facultatives ».
Face au vieillissement, au chômage, aux accidents de la vie, au handicap, mais aussi face  à l’évolution des solidarités familiales, générateurs d’isolement et d’exclusion, il est nécessaire plus que jamais de développer une action sociale forte et coordonnée entre le Département, les communes et les communautés de communes.
Les solidarités s’expriment aujourd’hui également au travers d’associations (secours populaire, secours catholique, resto du cœur,…) qui portent avec les CCAS et les CIAS l’action sociale locale. Mais, au rythme où s’accroissent les inégalités, il nous faut aller plus loin en mobilisant toutes les personnes en capacité de donner un peu de temps et cela toutes générations confondues. La solidarité n’est pas qu’une histoire d’argent, elle est bénéfique pour celui qui reçoit mais aussi pour celui qui donne.
Nous avons l’obligation morale au niveau politique de servir les autres, notamment les plus fragiles ou fragilisés, avec le sens de la cohésion sociale et de la communauté d’intérêts.

Dans la perspective des élections municipales de 2020, notre association veillera à porter un  projet où l’action sociale aura une place privilégiée.
QUELLES POLITIQUES SOCIALES POUR NOS TERRITOIRES ?

Dimanche 4 Février 2018 - Par SAAD | 4 commentaires

UNE OPPOSITION NON IDENTIFIEE !!!
Dans le paysage politique municipal de Saint-Astier, vient de surgir un objet volant non identifié : un collectif fantôme, intitulé Ensemble pour Saint-Astier et qui vient de distribuer, dans les boites à lettres, un tract qui dénonce de manière anonyme la gestion municipale mise en œuvre depuis les élections de 2014. Faut-il se réjouir de voir apparaître ce collectif ? Faut-il se féliciter que l’opposition municipale soit devenue bicéphale ? Oui et non...
Ce serait une bonne chose si ce collectif avançait à visage découvert et se situait clairement   par rapport à l’association Saint-Astier Aujourd’hui et Demain (SAAD), présidée par Daniel Benoist.
Depuis 2014, en exerçant un droit de critique constructif et responsable,  SAAD a été la seule organisation présente sur le terrain pour montrer qu’une autre politique municipale était  possible et souhaitable. Notre association a regroupé des adhérents d’horizons politiques différents mais unis par des valeurs démocratiques communes, humanistes et progressistes. On aimerait donc savoir en quoi ce large rassemblement a pu être défaillant au point de rendre nécessaire l’apparition du collectif Ensemble pour Saint-Astier !!!  
Une clarification est d’autant plus nécessaire que le tract anonyme, distribué par ce collectif, a créé la confusion.  Habitués à une opposition unie dans la pluralité, incarnée par SAAD, plusieurs personnes ont cru que ce tract émanait aussi de SAAD ! Qu’elles se rassurent, notre association garde la ligne qui a toujours été la sienne, celle d’une opposition constructive qui refuse la facilité d’une critique de type systématique et s’identifie par respect pour les citoyens.
Voici un exemple révélateur de nos différences : le collectif reproche à Mme Marty d’avoir préféré un jumelage avec la  ville italienne de Venetto plutôt qu’avec une ville espagnole ; Mme le Maire est accusée  d’avoir  trahi une promesse électorale.  SAAD se félicite au contraire, une fois n’est pas coutume, que Mme Marty ait changé d’avis en inscrivant cette action dans une continuité : celle des échanges avec l’Italie, qui voient chaque année un village italien s’installer place des Marronniers. Le jumelage avec Venetto vient donc renforcer des échanges déjà existants avant 2014, sans exclure à priori, dans le futur, un autre jumelage avec une ville espagnole.
  Quand l’actuelle municipalité reconnaît des évidences, tant mieux ; si elle venait, par exemple, à déclarer un jour que l’Angleterre est une île, SAAD ne dirait pas le contraire par une opposition de principe.
Nous souhaitons  bon vent au collectif qui vient de se manifester, même s’il a attendu près de quatre ans pour le faire, mais nous souhaitons aussi qu’il clarifie sa position à notre égard ; l’expression à visage découvert faciliterait un débat transparent et utile à la population.  L’anonymat, très peu pour nous !!!
Le conseil d’administration de SAAD

Mardi 16 Janvier 2018 - Par SAAD | 8 commentaires

VŒUX DE MADAME MARTY A LA POPULATION
Bilan 2017, beaucoup de réchauffé.
Comme à son habitude, notre mairesse nous a infligé une longue énumération des réalisations 2017 et comme elle a dû juger que celles-ci étaient tout compte fait peu importantes, elle a recyclé des réalisations de 2016 et d’avant, comme le changement de gérance du camping.
Dans son bilan, Mme MARTY a fait état du succès rencontré par les spectacles organisés à la Fabrique, spectacles suivis par un public   départemental. Est-ce bien la vocation de la politique culturelle d’une  ville de 5600 habitants comme SAINT-ASTIER ? Nous en doutons fort, à moins que notre Mairesse ait des ambitions départementales !!
Pas un mot sur le comité des fêtes, qui pourtant a œuvré sur plusieurs manifestations en 2017. Mme MARTY  n’a pas voulu s’abaisser à remercier les bénévoles qui refusent de suivre ses diktats et qui de fait, ont décidé face à cette situation de  démissionner. Mais pas d’inquiétude, ce comité va être repris par des très proches de Mme le maire, avec des élus aux postes clés. Au moins les choses seront claires, cette association  sera aux ordres de la mairie.
 
Projets 2018, rien de nouveau !
Selon Mme le maire 2018 sera l’année de la maison de santé, ou centre de soins .Tiens donc,  le projet serait-il revu à la baisse pour introduire dans son discours la notion de centre de soins ? Nous continuerons à suivre de près ce projet et nous ne manquerons  pas de vous informer sur son avancement,  pour lequel les informations nous arrivent au compte-goutte !                                             
Il a été aussi fait état du projet de satellite de restauration de l’école Mounet-Sully. Souhaitons que ce projet, porté par la communauté de communes, se concrétise vraiment en 2018, car les conditions d’accueil des enfants à la salle des fêtes laissent de plus en plus à désirer.
Au final, une cérémonie de vœux sans surprise avec une très faible participation des maires des autres communes de la CCIVS, qui traduit s’il en était encore besoin ,l’isolement de notre commune !

Mardi 2 Janvier 2018 - Par SAAD | 3 commentaires

Une nouvelle année s'engage pour notre association, année charnière, au cours de laquelle nous allons poursuivre nos conférences débats et rencontres citoyennes, tout en posant les premières bases d'un projet pour Saint-Astier. Le temps passe et nous devons commencer à nous préparer ensemble pour les prochaines élections locales (commune et communauté de communes) de mars 2020.
Nous vous remercions pour votre engagement et votre soutien actuel et à venir et nous vous donnons rendez-vous le vendredi 2/02 à 18H30 à la salle de restauration de la Fabrique pour notre prochaine conférence débat qui aura pour thème l'action sociale.

À l'issue de cette conférence nous partagerons la galette des rois.


Bonne et heureuse année 2018 à tous et à très bientôt.


Pour le bureau
Le président Daniel BENOIST

Très belle et bonne année 2018 !!!

Par son sectarisme, notre mairesse provoque la démission du bureau du comité des fêtes.


Comité des fêtes de SAINT-ASTIER : Démission en bloc !

C’est officiel, l’ensemble du bureau du comité des fêtes de Saint-Astier démissionne (voir page facebook du comité des fêtes).Une fois de plus le manque d’ouverture de Mme MARTY a sévi face à la volonté des bénévoles du comité des fêtes de vouloir associer à l’organisation de la fête de la musique, l’association FET ’Astier (rappelons d’ailleurs que c’est cette association qui a organisé la fête de la musique jusqu’en 2014 et qui s’est vue évincée par notre mairesse, au profit du comité des fêtes, en 2015). Tout cela partait d’une bonne intention car le comité des fêtes et Fet’Astier, qui contribuent à animer notre ville, ce sont toujours respectées et se réjouissaient de pouvoir collaborer ensemble pour la fête de la musique 2018. Mais voilà, Mme MARTY et son adjoint à la culture, Mr VILAIN n’ont pas vue cela du même œil.

Le comité des fêtes a été créé en 2014 par la nouvelle municipalité, pour servir la municipalité en place, donc pas question de se fourvoyer avec FET’ Astier ou sont engagés des élus de l’opposition.

Tout cela est bien triste et nous confirme s’il en était encore besoin que Mme MARTY ne respecte les bénévoles et de façon générale les personnes qu’elle côtoie, que s’ils lui servent. Seule sa réélection en 2020 la préoccupe !!!


Mardi 12 Décembre 2017 - Par SAAD | 0 commentaire

CONSEIL MUNICIPAL SAMEDI 16 DECEMBRE 8H30
Un conseil municipal avec notamment 2 dossiers importants :

​- Rapport d’activité du camping. Sujet qui avait fait polémique en début de saison !
​- Demande communale de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour la période 2017. 

En pièce jointe, dessous, l'ordre du jour complet.

LES MAIRES N’ONT PLUS D’AVENIR ? ET MADAME MARTY ?

Dans un style qui se veut provocateur pour faire remuer les méninges, Christian Seguin a publié un article dans le Sud-Ouest du dimanche 26 novembre. Un article qui attire l’attention sur une mutation en cours, celle des élus locaux. Titre : Les maires n’ont plus d’avenir... Voici deux extraits qui permettent de mesurer le chemin parcouru depuis la révolution française quand la commune était considérée comme le premier échelon démocratique, le seul ayant la légitimité requise pour exercer une compétence d’intérêt général.

 

CITATIONS :

1)- La voix rauque des territoires accuse le tout-puissant de vouloir tuer le modèle de solidarité de proximité... Elle ne lui pardonne pas d’oublier le souffle fondateur de la décentralisation, en 1982, qui dressait de l’élu local le portrait d’un roi du Swaziland. L’Etat lui envoyait des roses.

 

On reconnait ici notre mairesse qui, récemment, n’a pas hésité, sans consulter le conseil municipal, à autoriser les dirigeants de la CESA à rebaptiser leur entreprise : Saint-Astier. D’ailleurs, dans l’interview qu’elle donnait à Sud-Ouest sur ce sujet, elle parlait de sa ville, comme si celle-ci lui appartenait ! Tout cela relève de l’abus de pouvoir dont Mme MARTY use de plus en plus souvent.

 

2)- Au fil du temps, la sensation d’avoir les poches pleines, la liberté enivrante de financer par l’endettement et les impôts, le clientélisme de la subvention, les recrutements pléthoriques, ont échoué à idéaliser la maîtrise de la dépense publique. C’est d’ailleurs pour cela que la France possède la moitié des ronds-points aménagés dans le monde.....

 

Maitrise de la dépense publique, leitmotiv de Mme MARTY, qui malgré tout à fait exploser les dépenses de la commune sur les postes animations et communication. Pourquoi de tels choix ? Les esprits chagrins disent que tout cela permet de soigner son image en prévision des prochaines élections !

 

3)- Parce qu’il (le maire) a beaucoup lutté en conscience dans son coin, et pour trois trèfles, il faudrait avoir le courage de lui dire que l’heure de gloire ne reviendra pas...

 

Hé oui notre mairesse aussi lutte dans son coin en pratiquant la politique de la chaise vide à la communauté de communes. Mme MARTY est nostalgique du temps ou la commune exerçait la quasi-totalité des compétences et où la communauté de communes n’avait qu’un rôle mineur ! Mme le maire ce temps est révolu, les enjeux de territoire se raisonnent à l’échelle communautaire où les élus communaux se doivent de participer sans tergiverser !!!

 

De quoi réfléchir... Qu’en pensez-vous ?


Mme MARTY était une fois de plus absente à la dernière réunion du conseil communautaire le 24/11 !!!


Oui au rôle central de Saint-Astier dans l’intercommunalité. Non à la politique de la chaise vide !


Absente, alors que des décisions importantes pour notre commune et donc ses habitants, ont été prises :
 

- Adoption de nouvelles compétences à la CCIVS

- Attribution de subventions aux associations scolaires

- Annonce de la suppression des TAPS (Temps d’animation périscolaires) à la prochaine rentrée scolaire
 
 

Au cours de ce dernier conseil, les principaux points abordés ont été :
 
 

Révision des statuts et des compétences de la CCIVS au 01/01/2018.
 

Le conseil communautaire a acté la prise de nouvelles compétences :
 
 

- La compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) obligatoire pour les EPCI.

- La compétence « politique du logement social d’intérêt communautaire,... ». 

- La compétence « eau ».

Actuellement les communes délèguent la compétence eau à un syndicat (SIAEP). Les 16 communes adhérentes, chacune à un syndicat dont le territoire couvre pour partie le territoire de la CCIVS. Les communes du nord adhérent au SIAEP de Tocane, celles de l’Ouest au SIAEP de Mussidan-Neuvic et celles de l’Est au SIAEP de Coulounieix-Razac. Aussi la compétence ne sera pas exercée par la CCIVS mais par les 3 syndicats. La CCIVS se substituera aux communes dans les syndicats. Elle aura à nommer des délégués qui pourraient être les mêmes que ceux déjà désignés par les communes.

 

Des compétences supplémentaires ont été ajoutées, à savoir :

 

- l’immobilier d’entreprises qui permet à la communauté de construire des bâtiments pour les louer sur les zones d’activités

- le financement du contingent incendie au SDIS qui permet à la CCIVS de se substituer aux communes dans le paiement de la contribution au SDIS (service départemental d’incendie et de secours).
 

Aménagement des parkings et des abords des gares.
 

Un marché de maîtrise d’œuvre a été lancé pour l’aménagement des parkings des 3 gares : Saint-Astier, Saint Léon sur l’Isle et Neuvic.

La société « TEC Infra » de Saint-Astier a été retenue avec un co-traitant « C. Paysages » de Léguillac de l’Auche.
 

Schéma départemental d’accueil et de l’habitat des Gens du Voyage.
 

Le schéma départemental d’accueil et de l’habitat des Gens du Voyage prévoit que la CCIVS devrait d’ici 2023:

- obligatoirement, aménager 2 terrains locatifs familiaux de 2 places,

- facultativement, proposer 8 logements adaptés aux besoins des Gens du Voyage (accession, location,...).

Le Conseil communautaire doit émettre un avis sur ces 2 propositions.
 

Le conseil communautaire a émis un avis négatif à ces propositions car la CCIVS demande à ce que les charges concernant les Gens du Voyage soient réparties entre toutes les Communautés de communes de la Vallée et, en particulier, sur celles qui n’ont actuellement aucun dispositif d’accueil de cette population.
 

Attribution de subventions aux associations scolaires.
 

Les associations de parents d’élèves, les coopératives scolaires participent à la vie scolaire des établissements de l’enseignement primaire.

La CCIVS a décidé de verser à ces structures à l’occasion des fêtes de fin d’année : 10 € par enfant pour l’aide apportée aux écoles.
 

TAPS (Temps d’Animation Péri-Scolaires) :
 

8 conseils d’école ce sont déjà prononcés pour revenir à la semaine de 4 jours, il sera donc proposé à la prochaine réunion du conseil communautaire de voter ce retour à la semaine de 4 jours à partir du la rentrée scolaire 2018. Les centres de loisirs accueilleront donc les enfants à partir du mercredi matin.


Mercredi 22 Novembre 2017 - Par SAAD | 1 commentaire

La prochaine séance du Conseil communautaire se tiendra le :

Vendredi 24 novembre 2017 à 18H 30 à la salle des Fêtes de Saint-Léon-sur-l’Isle

Avec notamment 2 points très intéressants :

- Révision des statuts et des compétences de la CCIVS au 01/01/2018.

- Définition de l’intérêt communautaire au 01/01/2018.

En pièce jointe l'ordre du jour

 


1 2 3 4 5 » ... 17
Partager ce site

Facebook

S'abonner à la newsletter


Facebook
Newsletter