Saint-Astier, aujourd'hui et demain


Mardi 9 Octobre 2018 - Par SAAD | 5 commentaires

Pourquoi sommes-nous plus imposés à SAINT-ASTIER qu’à PERIGUEUX, BERGERAC et SARLAT ?


IMPOTS LOCAUX


Le journal Sud-Ouest dans son édition du 6/10 fait le point sur les impôts locaux et en particulier sur la suppression de la taxe d’habitation. Ce dossier reprend les taux d’imposition des principales villes de Nouvelle Aquitaine, aussi peut-on lire pour les parts communales et intercommunales :
  Taxe d’habitation Taxe sur le foncier bâti Taxe sur le foncier non bâti (part communale)
BERGERAC 23,33% 34,97% 134,51%
PERIGUEUX 22,09% 48,28% 105,5%
SARLAT 23,05% 44,39% 165,62
 
Dans la mesure où nous recevons actuellement nos avis d’imposition 2018, il est facile de voir comment nous nous situons à SAINT-ASTIER ? Toujours pour les parts communales et intercommunales
Taxe d’habitation : 24,72%
Taxe sur le foncier bâti : 48,57%
Taxe sur le foncier non bâti (part communale) : 121,96%
 
Force est de constater, que l’impôt pèse plus fortement sur notre commune et ce plus particulièrement depuis 2017 ou la communauté de communes a augmenté de 3 % la taxe d’habitation et la taxe sur le foncier bâti. Conscients de cette situation, nous avions (élus de l’opposition) réclamés lors du vote du budget 2018, une baisse des taux communaux et ce afin de compenser l’augmentation 2017 de la communauté de communes. Le budget 2018 le permettait, mais Mme MARTY, n’a pas souhaité baisser les taux !
Et pourtant souvenez-vous, en 2014 Mme MARTY écrivait dans son document de campagne : « Nous mettrons fin à une fiscalité locale démesurée permettant ainsi de redonner du pouvoir d’achat à nos concitoyens, ……… »
 
Une fois de plus engagement non tenu, Mme MARTY, attend surement de faire un geste en 2019, l’échéance électorale de 2020 approchant.
En attendant nous payons pour certaines dépenses qui peuvent paraitre parfois très discutables (aménagement du square, construction du village associatif, budget communication et festivités en forte hausse).
 
En matière de fiscalité on ne doit pas par respect pour les contribuables, reporter les baisses d’impôts lorsqu’elles sont possibles !!!
 

Mardi 2 Octobre 2018 - Par SAAD | 3 commentaires

… en panne et à nouveau sous-traitance à une agence de communication !!!


La GAZETTE ASTERIENNE…

La Gazette Astérienne, journal d’information bimestriel, édité par la ville de Saint-Astier et lancé en septembre 2017, pour mieux nous informer comme le précisait Mme MARTY dans son édito du premier Numéro, est aux abonnés absents ; la dernière parution date d’avril 2018.
Une fois de plus, un engagement non tenu !
La démission d’Anaëlle LE TAN (chargée de communication), en juin et son remplacement tardif en interne n’est pas étrangère à cette mise entre parenthèse de la Gazette. A moins que comme en 2016 lors du changement de chargé de communication Mme MARTY ne cherche à privilégier l’agence de communication Adékoi adhérente au club BNI (Business Network International) dont notre mairesse est si proche.
Cela semble bien être le cas puisqu’en page 2 du programme de la Saison Culturelle 2018/2019 (pied de page) il est indiqué que la composition et la création du document a été confié à l’agence Adékoi. Souhaitons que cette nouvelle prestation de l’agence Adékoi qui avait « discrètement » coûté aux alentours de 6 000 € à la commune fin 2016 s’arrête au plus vite !
Pourquoi faire appel à une agence de communication alors qu’il a été fait le choix de remplacer Mme LE TAN en interne ???
Mme MARTY a-t-elle décidé de poursuivre le non remplacement des agents (départ en retraite, démission, arrêt maladie) pour favoriser l’externalisation et avantager ses amis de BNI ???
 

Lundi 24 Septembre 2018 - Par L'opposition municipale | 0 commentaire

CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI  20 SEPTEMBRE : COMPTE RENDU
Faible mobilisation des élus de la majorité !
Pour cette réunion de conseil municipal, notons une participation en baisse notamment au niveau des élus de la majorité 13 présents /22 (59%), pour l’opposition 6 présents /7 (85,7%).
 
SQUARE « ANNONE VENETO »
Le square situé derrière la mairie portera le nom de la ville Italienne jumelée avec Saint Astier.
 
Absence de service de police municipale depuis le 20/06.

Mme MARTY et son équipe rapprochée se satisfont de l’absence de service de police municipale et n’envisagent pas de remplacement dans l’immédiat.
La promesse de campagne de Mme MARTY qui était « Nous redynamiserons la police municipal… » semble être passée, comme bien d’autres d’ailleurs, aux oubliettes !
 
Mise à l’écart par la CCIVS, du directeur de la maison des jeunes.
Face à notre insistance, pour ne pas laisser la situation en l’état, Mme MARTY nous a assuré qu’elle allait intervenir.
Nous nous insurgeons, de la décision qui a été prise à l’égard du directeur de la maison des jeunes autant sur le fond que sur la forme et nous espérons que notre mairesse va enfin se mobiliser car c’est aussi de l’avenir de la Maison des jeunes dont il s’agit !!!
 
Visibilité aux intersections sur les boulevards.

Ce problème ne semble pas être pris au sérieux par la municipalité. Mme MARTY et son équipe …disent ne pas avoir détecté de problèmes majeurs dans ce domaine. Pourtant il semblerait qu’il ait été signalé ce souci à plusieurs reprises à la mairie. Faut-il un accident grave pour espérer une intervention adaptée ???
 
Pour plus de précisions sur tous ces points et les autres sujets majeurs abordés, voir notre compte rendu en pièce jointe et ne pas hésiter à nous questionner en utilisant l’espace commentaires de ce blog. Merci.

 

Lundi 17 Septembre 2018 - Par L'opposition municipale | 0 commentaire

CONSEIL MUNICIPAL JEUDI 20 SEPTEMBRE
Le conseil municipal de jeudi, qui aura lieu à 19 heures, abordera des sujets dans 2 secteurs essentiels : 
I - FINANCES, FISCALITE, ECONOMIE ET EMPLOI
II - TRAVAUX – VOIRIE – URBANISME
En pièce jointe l'ordre du jour (dessous).
odj_cm_20_09.pdf ODJ CM 20-09.pdf  (23.17 Ko)

Lundi 3 Septembre 2018 - Par SAAD | 1 commentaire

A QUI LE TOUR ?

Pourquoi tant de démissions d’agents communaux en si peu de temps sur la commune de SAINT-ASTIER ?

C’est une véritable hécatombe depuis 2014. Le ton était déjà donné par les multiples démissions d’élus depuis le début du mandat, sans oublier la démission de tous les membres du bureau du Comité des Fêtes cette année !

Les démissions des agents de la commune sur des postes clés, en contact hiérarchique direct avec Mme MARTY, continuent ! Petite rétrospective sur les 3 principaux services concernés :

Services techniques : Le nouveau directeur des services techniques en poste depuis 6 mois vient d’annoncer sa démission. Ce dernier avait pris la suite de Mr PORTAL qui lui-même avait démissionné en 2017 après un peu plus d’un an de fonction suite au départ en retraite de Jacques DESFARGE

Service communication : Après la démission de Jérôme RIBOULET en novembre 2016, c’est au tour d’Anaëlle LE TAN, nouvelle chargée de communication, d’annoncer sa démission avant cet été, soit après un peu plus d’un an de fonction.

Service police municipale : Ce service qui était la 3ème priorité du programme de Mme MARTY, « Nous redynamiserons la police municipale », est en totale déshérence. Après la démission en 2016 du policier municipal recruté en 2015, c’est maintenant l’ASVP (agent de surveillance de la voie publique) recruté en 2017 qui est aux abonnés absents. A priori, celui-ci, très apprécié des administrés, ne donnerait plus satisfaction à Mme le Maire, cette dernière cherchant à le changer d’affectation.

Ces démissions à répétition ne peuvent que nous interpeller et donc nous interroger sur la capacité de notre mairesse à gérer (recrutement, organisation, écoute, respect, valorisation...) les ressources humaines au sein de notre commune. Mme MARTY implique-t-elle suffisamment son adjointe en charge des Ressources Humaines dont c’est le métier ? Cette dernière participe-t-elle au recrutement et à la gestion de carrière des agents ? Est-elle en mesure de justifier ces départs incompris qui, sans doute, découragent d’éventuels candidats ?

Il ne suffit pas de flatter les agents une fois par an au moment des vœux, il convient de gérer les ressources humaines certes avec rigueur, mais surtout de façon collaborative et respectueuse pour un service public de qualité dispensé par des agents impliqués et motivés !


Nous y serons comme chaque fois et nous en profiterons pour échanger sur nos activités pour les mois à venir.
A samedi !!!
RENDEZ-VOUS AU FORUM DES ASSOCIATIONS CE SAMEDI 01 SEPTEMBRE

En cette période de trêve estivale, nous souhaitons à tous un très bon mois d’août et nous vous donnons rendez-vous dès début septembre.


La 5eme rencontre avec comme invité le député Philippe CHASSAING (2ème partie)
Comme annoncé précédemment, veuillez trouver ci-dessous la 2ème  partie du compte rendu de notre dernière rencontre citoyenne.
 
Q : Les réformes de la fiscalité : taxe foncière, ISF, CSG... Quelles seront les conséquences de la suppression de la taxe d’habitation ? Le système  reposait sur un taux d’imposition fixé par les collectivités locales en vue de leur financement : Son remplacement par des dotations de l’Etat va-t-il permettre un  financement suffisant ? La réforme ne vient-elle pas contredire les principes de la décentralisation ?
 
R : PH.Chassaing commence par rappeler la loi de finances 2018 qui instaure, sous conditions de revenus, un dégrèvement pour les résidences principales ; il permettra en 3 ans de dispenser 80% des foyers du paiement de cette taxe. En 2018,  si le revenu fiscal n’excède pas 27 000 €, pour une part du quotient familial, le premier dégrèvement sera applicable.  Quant aux  20% restants, son montant pourrait baisser puis disparaître ... Cette réforme était indispensable pour supprimer une taxe complexe et injuste...
   De calcul complexe, selon la valeur locative cadastrale, il était dépendant de critères souvent devenus obsolètes, établis pour la première fois en 1970 ! Par exemple, des habitants d’immeubles dégradés datant des années 60 payaient davantage de taxe que ceux des centres de ville rénovés. Le gouvernement de Hollande avait envisagé de remplacer la taxe par un impôt progressif sur le revenu, forcément plus juste...Mais ne l’avait pas fait, pas plus que les gouvernements précédents !
Les dotations : d’un côté le Président de la République a affirmé sur TF1 que les dotations des communes rurales ne baissent pas d’un centime en 2018, de l’autre le Président de l’association des maires de France assure que 22000 ont vu leur dotation baisser... Globalement, il y a eu une baisse sur les communes les plus riches en fonction de leur potentiel financier. La baisse de la dotation forfaitaire était nécessaire pour financer la hausse des dotations de péréquation qui ont augmenté de 110 millions pour la DSU  (dotation de solidarité urbaine) et de 90 M€ pour la DSR (Dotation de solidarité rurale). Entre la baisse de la dotation forfaitaire (120 M€) et la hausse des dotations de péréquation (200 M€), l’augmentation est de 80 millions d’euros.
Le financement de logements sociaux en milieu rural, pour attirer des habitants et lutter contre la désertification de certaines régions, mérite effectivement réflexion mais la réponse ne consiste pas à consommer des crédits là où la population est en baisse et où des logements restent inoccupés. Seuls des projets communs par regroupement de communes permettront une réponse adaptée pour éviter que le monde rural ne vienne à souffrir d’un traitement inégalitaire par rapport au milieu urbain ; il faut éviter  des constructions qui seraient sous utilisées. La dotation de péréquation (90 M€ pour la DSR)  est justement destinée à limiter un traitement inégalitaire.    

Une municipalité qui s’emploie à décourager les bonnes volontés (habitants, associations …).


LE VRAI VISAGE DE MME MARTY ET DE SON EQUIPE RAPPROCHEE

Référents de village : ce rôle citoyen est parti d’une bonne idée mais la majorité municipale agit désormais comme avec les associations (comité des fêtes, …)
Si vous ne servez pas docilement Mme MARTY, à la première occasion, OUST DEHORS !
Un référent a été exclu, d’autres pourraient se décourager face à l’absence de réponses.
 
Voici le témoignage du « remercié » au travers d’un courrier adressé aux personnes des quartiers dont il était référent :
 
Bernard et Marie-Jo Rousselet :
« Référents des villages Rougerie, Davalant, les Brousses, les Granges de Magentout et de la participation citoyenne, nous sommes révoqués. En effet monsieur Bernard Léger, premier adjoint, est venu m’annoncer ce mardi 5 juin que j’étais révoqué de ces deux responsabilités.
En 2016 j’avais répondu avec mon épouse à une demande de la mairie pour mettre en place les référents et j’avais pensé être utile à notre hameau en relayant les demandes que vous me faisiez parvenir. Malgré de nombreuses relances et des interventions en réunion je dois dire que le bilan n’est pas forcément brillant. Des demandes sont vite oubliées et il n’y a presque jamais de réponse écrite qui serait à transmettre aux demandeurs. Certaines sont mises en longue attente alors qu’elles avaient déjà été soulevées lors de la réunion des habitants en 2016 à notre domicile.
Ce que l’on me reproche : d’avoir modifié le message officiel d’une affiche. Au lieu de « A Saint-Astier je lève le pied avant de tuer » j’ai remplacé « avant de » par « pour ne pas ». Sans me convoquer, ni me questionner, une réunion du bureau municipal (maire et adjoints) a décidé de me radier. Et en plus il m’est reproché d’avoir écrit en noir sur fond blanc au lieu de blanc sur fond noir. Qu’en pensez-vous ?
Bon courage à ceux qui seront sollicités pour nous remplacer.
Soyez sûr que nous resterons partie prenante de notre petite collectivité.
 D’ailleurs comme nous en avions parlé dès 2016 une boite à livres va être installée sur notre terrain d’ici l’été et non juste devant car –selon le premier adjoint- il n’est pas question de « polluer avec des livres sur l’espace public ». Si vous disposez de livres à donner, merci de nous le signaler ou les apporter afin de réapprovisionner la future boite à livres. »

 

Vendredi 6 Juillet 2018 - Par L'opposition municipale | 0 commentaire

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 2 JUILLET 2018
Non transparence et rétention de l’information au rendez-vous !!! Une fois encore, on ne consulte pas, on ne débat pas, on ignore les membres de certaines commissions et la plupart des conseillers municipaux !!!
Mme MARTY et son adjoint en charge du projet « village associatif » étaient peu enclins à fournir à l’ensemble des élus des informations précises sur ce projet, comme pour d’autres d’ailleurs car ça n’est pas la première fois que l’on constate des écarts substantiels entre le plan de financement qui a servi à demander des subventions et le cout final de l’opération :
 + 60 477,5€    soit + 52, 3%
Cette sous-évaluation récurrente peut être considérée comme une erreur de gestion dans la mesure où c’est avec nos impôts que l’intégralité de la plus-value devra être financée !!!
Nous allons continuer à suivre ce dossier de prés, car il est l’illustration d’une gestion hasardeuse qui caractérise très souvent les actions pilotées par notre mairesse et son équipe rapprochée
Plan de circulation secteur, place du 14 juillet.
Les riverains vont devoir encore un peu patienter.
Inversion des sens de circulation, des rues Alexis Maréchal et Victor HUGO et retour de la rue Emile ZOLA en double sens, normalement avant le 14 juillet.
 
Pour plus de précisions sur tous ces points et les autres sujets majeurs abordés, voir notre compte rendu en pièce jointe (en dessous) et ne pas hésiter à nous questionner en utilisant l’espace commentaires de ce blog. Merci.
 
Les élus de l’opposition adhérents de SAAD :
Daniel BENOIST ; Claudine BOISSEL ; Alain BUGEAUD ; Joëlle LAGORCE ; Paulette SIMON

Vendredi 29 Juin 2018 - Par SAAD | 0 commentaire

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 02 JUILLET

Le prochain conseil municipal aura lieu ce lundi à 19H00
Voir ordre du jour en PJ (dessous)

20180702_odj.pdf 20180702_ODJ.pdf  (24.63 Ko)

1 2 3 4 5 » ... 19
Partager ce site

Facebook

S'abonner à la newsletter


Facebook
Newsletter