Saint-Astier, aujourd'hui et demain


On était si fier de notre marché, celui que l’on citait comme l’un des plus beau de Dordogne. Seul moment peut-être ou Saint-Astier pouvait rivaliser avec Périgueux, Bergerac et Sarlat.


OU SONT PASSEES LES MARCHES DU JEUDI MATIN D’ANTAN.

Maintenant de Périgueux à Sarlat, de Nontron à Montpon, de Terrasson à Beaumont (et oui les commerçants font le tour de la Dordogne) on se moque de nous, nous sommes devenus la risée de la Dordogne. Voilà la triste réalité de notre marché sous l'ère Marty.

Certes la crise économique, une période électorale pleine d’incertitudes, des coûts pour les commerçants qui augmentent, et d’autres facteurs sont probablement des paramètres qui interviennent dans ce lent déclin. Mais en tant qu’élus on ne peut pas être seulement dans le constat !

Nous pensons que le marché est un fleuron de notre cité et est (ou a été) un des éléments de 1er ordre qui intervient dans le choix de venir s’installer chez nous. C’est un espace convivial, dynamique, de lien social indispensable à notre société. Un lieu de passage attractif et séduisant pour les touristes C’est un rendez-vous incontournable sur notre territoire et bien au-delà de la commune. Il s’agit là de l’image de Saint-Astier, c’est un véritable enjeu à la fois social et économique !!!
 
Quelle tristesse, conseillères et conseillers de Mme Marty. Réveillez-vous ! Quand on « hérite » d’une telle tradition, on n’a pas le droit de la laisser se déliter.      

Que de chamboulements depuis l’arrivée de Marty à la mairie
 
Plusieurs manifestations emblématiques de Saint-Astier, ont disparu: La  Fête du cheval, la Valentin HUOT, d’autres sont en cours de disparition ou encore incertaines pour 2017 : le Festival de la Vallée, la soirée téléthon annulée en 2016, le DESTOCK’ ART qui n’aura pas lieu cette année, la Barjot,  sans oublier le comice qui ne devrait avoir lieu que le samedi en 2017.
A cela il convient d’ajouter la disparition de Loisir amitié handicap, le déménagement de l’association du CRAC sur Montanceix.
Cela commence à faire beaucoup et ne peut être mis seulement sur le compte du renouvellement naturel des manifestations sur un territoire.
Les soutiens de Mme le maire, nous répondrons qu’il y a de nouvelles manifestations tout aussi intéressantes : Octobre Rose, La fête des lumières, la nuit de l’Hermite, la fête du canard, le village marocain. Mais qui organise ces manifestations ? La municipalité et  le comité des fêtes, ce dernier se voyant d’ailleurs parfois quelque peu contraint de prendre en charge certaines de ces manifestations.
C’est la nouvelle dynamique de notre ville : disparition de manifestations organisées par des associations différentes, remplacées par des animations organisées par la municipalité et son comité des fêtes ou par un comité d’organisation spécifique comme ce sera le cas pour la Félibrée ; ou bien encore l’absence de représentants de la municipalité aux assemblées générales de certaines associations, comme de la remise des prix  lors de la dernière course cycliste !!!
 
Le lien social et le dynamisme de nos territoires ruraux dépend des nombreux bénévoles qui  s’engagent sans compter dans le tissu associatif local, cet engagement est fragile et  demande d’être entretenu par les communes et leurs élus.
Au vu de ce premier bilan on est en droit de douter de la politique municipale actuelle, incarnée par notre mairesse, plus préoccupée d’entretenir son image que celle de notre ville !
 
Nous en reparlerons et échangerons très prochainement sur les difficultés du réseau associatif de la commune qui reste pour nous le poumon de la cité !
LA VIE ASSOCIATIVE ASTERIENNE S'ESSOUFFLE !

Vendredi 17 Février 2017 - Par SAAD | 28 commentaires

La rue du Docteur Numa-Gadaud s’est en partie affaissée.


CE QUI DEVAIT ARRIVER EST ARRIVE !

Depuis de nombreuses années la municipalité de St-Astier et le Conseiller Général de l’époque, Jacques Monmarson, avait travaillé pour convaincre le service des routes du Conseil départemental des travaux nécessaires. Un protocole était en projet pour une réfection de cette voie fin 2014, début 2015, la Mairie étant maitre d’ouvrage. 

Par un enrochement des berges de l’Isle et par une évacuation des eaux de pluie, le risque d’effondrement aurait été maitrisé. Dans l’attente, le service des routes du département maintenait une vigilance de contrôle d’affaissement, avant la mise en œuvre des travaux de stabilisation.

Et puis les élections de 2014 et 2015 passèrent par la et virent l’avènement de Mme MARTY, qui bien sûr s’empressa de démanteler tout ce qu’avait mis en œuvre son prédécesseur !

Mme MARTY serait bien avisée d’ouvrir les yeux sur la réalité et ne plus se réfugier dans un déni de réalité permanent. La rue Numa Gadaud redevient par la force des choses une priorité, n’en déplaise à Mme MARTY.

Lundi 13 Février 2017 - Par L'opposition municipale | 24 commentaires

CONSEIL  MUNICIPAL ET CONSEIL COMMUNAUTAIRE
D’un côté des dossiers mal maitrisés et de l’autre une mise en minorité !
Saint-Astier a quelques soucis à se faire car l’avenir de notre commune est en grande partie lié au projet communautaire.
Exister seul n’engendrera que de l’immobilisme !!!
 
Ci-dessous les comptes rendus des deux derniers conseils

conseil_municipal_du_8_02.pdf Conseil municipal du 8-02.pdf  (21.1 Ko)
conseil_communautaire_du_09_02.pdf Conseil communautaire du 09-02.pdf  (16.94 Ko)


Dix ans après la mort de l’abbé Pierre, l’état du mal-logement doit être regardé en face.
Qu’en est-il à St Astier au pays de la magicienne en immobilier ?


ST-ASTIER N’A PAS BESOIN D’UNE AGENCE IMMOBILIERE DE SECONDE ZONE !
Des files d’attente de plus en plus longues pour l’obtention d’un logement HLM, impossibilité de pouvoir changer de logement par manque d’offre, notamment pour des personnes âgées souhaitant se rapprocher du centre-ville et vivre dans un logement de plein pied, des logements sociaux laissés à l’abandon.
 
 Il faut dire que la majorité municipale n’y est pas allée de main morte depuis son arrivée aux affaires.
 
C’est ainsi qu’après la démolition de la dernière barre des Fours, une nouvelle série de maison individuelle devait sortir de terre.
 
STOP ! L’agent immobilier qui fait office de Maire à St-Astier, bloque le projet de Dordogne Habitat (office départemental d’HLM) qui n’en demandait pas tant, sous des prétextes fumeux de construction de maison médicale.
 
Puis au Malbaty (proche du futur foyer d’accueil d’enfants Autistes) un projet privé (lancé sous l’ancienne majorité) devait proposer 24 logements de plein pied de type T2 ou T3 (avec pièce de réception pour deux logements), ce type d’habitat à proximité du centre-ville et de l’hôpital rural répondait à une demande croissante de personne âgés souhaitant vivre au mieux leur retraite.
 
STOP !  L’agent immobilier qui fait office de Maire à St-Astier, bloque le projet, premièrement parce que c’était une idée de l’ancien maire et deuxièmement parce que elle, elle sait ce qui faut aux astériens.
 
Enfin pour finir, au rond-point Mallebay, ce sont plus d’une douzaine de logements qui sont vacants (l’ancienne majorité avait mis la pression à Périgordia, ancien office HLM de Bergerac qui préfère rembourser l’emprunt pour des logements vides que d’investir pour les rénover). En effet ce type de logements  réalisé à l’époque pour accueillir des familles de gendarmes ne correspond plus aux attentes d’habitat moderne (majorités de T4 -T5, accès difficile à l’étage) ;
Nous aurions pu attendre de notre Maire agente immobilière de haut niveau, qu’elle prenne le projet à bras le corps, qu’elle fasse pression sur Périgordia pour que la rénovation s’engage, que nenni elle a acheté une maison de fleuriste pour préparer la Félibrée et un ancien Super Marché pour y loger une maison de santé de plus en plus hypothétique       .
 
En bref une classe de l’école Mounet Sully est plus que menacée de fermeture à la rentrée de septembre (et oui les familles modestes ont des enfants !), les logements fermés et squattés pour certains le long du Boulevard. C’est bien la peine de faire des massifs !!!
A l’évidence Mme Marty roule pour son camp de nantis placés sous vidéo surveillance.
Et pourtant, certains de ses adjoints et conseillers se revendiqueraient d’une gauche radicale (les astériens sont friands de rumeur) ?
 
Seraient-ils alors là uniquement pour le pouvoir… de faire n’importe quoi  et toucher  en plus les indemnités qui vont avec ?
 

CONSEIL MUNICIPAL MERCREDI 8 FEVRIER A 19 H 00
Avec entres autres comme sujets :
Aménagement du quartier la Fabrique et du site de Gimel, des demandes d’aides au Conseil départemental, le marché du dimanche matin…
 
ORDRE DU JOUR EN PIECE JOINTE DESSOUS !!!

odj_cm_du_08_fevrier.pdf ODJ CM du 08 février.pdf  (33.43 Ko)


Les investissements de Madame Marty et de son adjointe à l'embellissement ont enfin payés. Un premier prix départemental sur deux communes participantes BRAVO- FORMIDABLE.
Mais à quel prix ?
Rien que la création du massif au bas de l’école de gendarmerie a coûté plus de 60 000 €, n’oublions pas les jonquilles et les graminées du boulevard et cette Place du Périgord que le monde entier nous envie !!!
Par contre, après avoir fait intervenir des entreprises privées pour la création de ces espaces verts et pour l'entretien de différentes places et massifs, Madame Marty, la larme à l’œil, félicite ses agents pour leur engagement et savoir-faire. Alors pourquoi ne pas les avoir laisser gérer et accomplir leurs taches ?    
SE MOQUERAIT-ELLE DE SES AGENTS ? (Qui ne sont pas dupes) 
Et bien sûr aucun remerciement aux Astériennes et Astériens qui ont contribué au fleurissement de notre ville sans oublier les commerçants.
Voilà bien une drôle de Maire que nous avons !!!
Se félicitant et distribuant des bons ou mauvais points à qui mieux mieux, à ses colistiers (es) et aux employés municipaux (pour certains rémunérés par la CCIVS). Pour elle l’important ce n’est pas la rose et la vérité qui va avec, non l’important c’est d’avoir sa trombine dans le journal officiel de la ville de St-Astier et mentir de manières éhontées.
Les investissements de Madame Marty et de son adjointe forte en fleurs !

571 votants sur le canton pour ce 2ème tour. La droite avait rassemblé 678 votants pour la première primaire de son histoire …


PRIMAIRES DE GAUCHE. LES TROIS BUREAUX DU CANTON 2EME TOUR
Saint-Astier  bureau n°1 pour la commune de Saint-Astier
221 votants : VALLS 49,77%, HAMON 50,23%.
  
Saint-Astier bureau n°2 pour les communes de  Coursac,  Jaure,  Manzac sur Vern, Montrem,  Grignols, St-Léon sur l’Isle.
209 votants : VALLS 37,68%, HAMON 62,32%.
  
La Chapelle-Gonaguet  pour les communes de Annesse et Beaulieu,  Léguillac de l'Auche,  La Chapelle-Gonaguet,  Mensignac
141 votants : VALLS 48,55%, HAMON 51,45%.
 

Saint-Astier (salle des fêtes) bureau n°1 pour la commune de Saint-Astier
VALLS 36.78%, PINEL 0.57%, PEILLON 5.17%, DE RUGY 2.87%, MONTEBOURG 17.24%, HAMON 33.91%, BENNAHMIAS 3.45%
 
Saint-Astier (salle des fêtes) bureau n°2 pour les communes de  Coursac,  Jaure,  Manzac sur Vern, Montrem,  Grignols, St-Léon sur l’Isle.
VALLS 31.84%, PINEL 0.56%, PEILLON 6.15%, DE RUGY 3.91%, MONTEBOURG 20.11%, HAMON 37.43%, BENNAHMIAS 0.00%
 
La Chapelle-Gonaguet (club-house du stade) pour les communes de Annesse et Beaulieu,  Léguillac de l'Auche,  La Chapelle-Gonaguet,  Mensignac
VALLS 32.52%, PINEL 2.44%, PEILLON 4.07%, DE RUGY 3.25%, MONTEBOURG 24.39%, HAMON 33.33%, BENNAHMIAS 0.00%
 
Rendez-vous pour le second tour, de 9 à 19 h, dimanche !!!
 
PRIMAIRES DE GAUCHE. LES TROIS BUREAUX DU CANTON 1ER TOUR

Mardi 17 Janvier 2017 - Par SAAD | 10 commentaires

Madame le Maire se félicite, à l’occasion des vœux du Nouvel An, à la Fabrique...


DES PAILLETTES !!!
« Sans la liberté de blâmer, il n’est pas d’éloge flatteur... » écrivait Beaumarchais.
 
De la part des élus de  l’opposition, ce devoir de critique est d’autant plus nécessaire que Mme Marty ne s’est pas privée de faire un éloge complaisant du bilan triennal de la majorité municipale et surtout d’elle-même... A peine un soupçon d’autocritique au sujet du projet phare de son programme électoral de 2014 : elle reconnaît que la Maison de Santé requiert qu’on avance avec une prudence qui retarde sa réalisation. Le phare reste donc obstinément éteint... Reconnaissons que Madame Marty a su éviter l’écueil du ton polémique qu’elle avait adopté l’an dernier à l’égard de l’ancienne équipe municipale. En guise de protestation, les élus de l’opposition ont donc refusé cette année de monter sur la scène de la Fabrique. Remarquons que même les élus de la majorité n’ont manifesté aucun empressement à monter sur l’estrade pour y jouer un rôle de simples figurants...
Le bilan de Mme Marty révèle sans aucun doute un dynamisme incontestable, celui d’une équipe qui découvre l’Amérique avec l’ardeur des explorateurs. Pourvu que ça dure...Un bilan hétéroclite sous la forme d’un catalogue qui se voulait exhaustif et devenait surtout ennuyeux malgré les efforts de Mme Marty pour y  introduire un peu d’humour, un genre où elle n’est visiblement pas à son aise. Mais malgré l’énumération des réalisations, l’accumulation cachait mal la poussière qui se trouvait sous le tapis ; à titre d’exemple, on note qu’elle se garde d’expliquer comment dans un budget où les  dépenses sont en hausse, on en arrive à faire des économies qui réduisent la dette ! Une dette que la candidate à la mairie a  dénoncée avec vigueur durant sa campagne de 2014... Autre exemple : sur le camping municipal, rien quant aux conséquences budgétaires d’un changement de gestionnaire et quant au retard de la réouverture... Rien sur le fonctionnement des commissions municipales chargées en principe de préparer les réunions  du conseil municipal ; les élus de l’opposition se plaignent de voir ces commissions dénaturées pour ne servir que de simples chambres d’enregistrement.
 
Une célébration réussie du Nouvel An si l’on s’en tient aux apparences. Une réussite globale quant à la forme mais pas mal de poudre aux yeux quant au fond !     

1 2 3 4 5 » ... 13
Partager ce site

Facebook

S'abonner à la newsletter


Facebook
Newsletter